Pour aujourd’hui

 

Vue d’ensemble de la leçon

  • Regarder une interview
  • Lire des extraits du texte
  • Discuter en petits groupes
  • Réviser le subjonctif
  • Commencer la rédaction

Trib_cover_sm

Aujourd’hui nous allons commencer la lecture d’un nouveau texte au programme: le blog devenu best-seller en librairie Les Tribulations d’une caissière, publié aux Éditions Stock en 2008. Avant de commencer la lecture, nous allons regarder une interview (4 minutes) avec l’auteur, Anna Sam, dans laquelle elle explique pourquoi et comment elle a décidé d’écrire ce texte. Ensuite, nous formerons des petits groupes pour partager nos réactions au texte, nos commentaires, et nos analyses des questions soulevées par l’auteur. A la fin de ce module vous allez écrire une petite rédaction (à publier dans votre blog) dans laquelle vous raconterez une anecdote à la manière d’Anna Sam (ou à votre propre manière) dans laquelle vous exorcisez des frustrations que vous avez eues comme employé(e) ou stagiaire, passager(ère) dans un avion, client(e) dans une file d’attente, étudiant(e) dans un cours, etc.

Pour ce faire vous aurez besoin de vocabulaire, d’expressions précises, et de structures grammaticales appropriées pour décrire la situation en question et pour évoquer vos réactions. Je vous conseille donc de prendre des notes pendant votre lecture des Tribulations d’une caissière. Faites un petit glossaire de mots et d’expressions que vous pourrez employer dans votre propre blog. Analysez le style et le ton de la narratrice et notez les façons dont elle communique sa frustration tout en gardant une certaine distance ironique et un sens de l’humour.

Mise en contexte et petit rappel de grammaire

Seul

Vous allez remarquer l’emploi fréquent dans ce texte du futur, de l’impératif, et du subjonctif. Nous avons déjà vu l’emploi du futur et de l’impératif dans le texte Seul-e au Canada, ou vingt et une façons d’améliorer son sort: Guide individuel pour les personnes qui arrivent seules.

Relisez ce paragraphe de Seul-e au Canada, dans lequel l’auteur parle des difficultés linguistiques que les nouveux arrivants rencontrent. Notez l’emploi du futur et de l’impératif.

“Même si votre première langue n’est pas l’anglais, vous le parlez peut-être très bien, mais avec un accent, ou dans un dialecte qui ne ressemble pas à celui parlé au Canada. Une expression ou un terme utilisé dans l’anglais que vous connaissez peut avoir un sens différent ici, suffisamment différent d’ailleurs pour créer des malentendus. Ceux qui vous écoutent auront donc des difficultés à vous comprendre, tout comme vous aurez des difficultés à les comprendre. Encore une source de frustration.

À ce stade de l’apprentissage, autorisez-vous donc à faire quelques fautes d’anglais et familiarisez-vous avec l’accent canadien. Il est bien connu que pour apprendre une langue, il faut la parler. On admirera les efforts que vous faites. Essayez d’accepter vos fautes et les quiproquos qui s’ensuivent, voire d’en rire ; n’essayez pas tout le temps de les corriger. Soyez indulgent-e envers vous-même.”

Dans Seul-e au Canada, le futur sert à évoquer les situations futures dans lesquelles les nouveax arrivants vont sûrement se trouver un jour. L’impératif sert à donner des conseils et à rassurer les lecteurs en leur montrant comment se débrouiller au quotidien. En lisant les Tribulations d’une caissière gardez cette question à l’esprit: En quoi le style des Tribulations ressemble-t-il au style de Seul-e au Canada?

Anna Sam emploie le subjonctif assez souvent dans ce texte–dans des contextes et structures que vous n’avez peut-être pas encore étudiés ou assimilés. Je vous ai préparé une petite présentation sur le subjonctif et un quiz pour vous permettre d’évaluer votre maîtrise de cette structure avant de passer à la rédaction.

Si vous voulez réviser la grammaire en plus de profondeur, je vous encourage à relire les chapitres dans Grammaire française sur le futur, l’impératif, et le subjonctif et à faire les exercices autocorrigeables dans le cahier Grammaire française plus. Si vous avez des difficultés avec ces exercices ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à fixer un rendez-vous avec moi pour que nous puissions travailler ensemble par Skype.